Panier | (0)
0,00 €
Valider Livraison rapide

Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.

close
  • 01 45 10 20 35
  • Frais de port réduit
  • Paiement sécurisé
  • Livraison rapide

Découvrez pourquoi votre cerveau est en danger avec votre smartphone

Mon compte

Activez le principe de précaution !

 

Découvrez pourquoi votre cerveau est en danger avec votre smartphone 

 

1)  DEBIT D’ABSORPTION SPECIFIQUE (D.A.S.)

• Effet thermique :

Les radiofréquences provoquent une réaction par rapport à l'échauffement des molécules d'eau contenues dans les tissus humains
Notre corps est composé à environ de 70 % d'eau.

L'indice de débit d'absorption spécifique ou (D.A.S.) est un indice indiquant la quantité d'énergie véhiculée par les radiofréquences émises vers l'usager par un appareil radioélectrique (smartphone, par exemple).
Aux États-Unis, la FCC exige que les téléphones vendus aient un niveau de DAS inférieur à 1.6 watts par kilogramme (W/kg). Au sein de l'Union européenne, la limite de DAS est de 2 W/kg.

L'absorption des champs électromagnétiques (C.E.M.) entraîne une élévation de température des tissus.
Le DAS ne représente que l’effet thermique des micro-ondes.

Le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)
a classé les champs électromagnétiques de radiofréquences comme potentiellement cancérogènes pour l’homme, sur la base d’un risque accru de gliome, un type de cancer malin du cerveau, associé à l’utilisation du téléphone sans fil. (Communiqué de presse N° 208  Lyon 31 mai 2011)

 

2)  LA BARRIERE HEMATO-ENCEPHALIQUE (B.H.E.) 

• Effets athermiques :

Ils sont attribués à des réactions physiologiques induites par des rayonnements "faibles", dans le cas d’expositions chroniques. Le développement de ces processus dépend de plusieurs facteurs : Durée de l’exposition, état du système immunitaire, réserves de l’organisme…

LA B.H.E. : Définition du site radiofréquence.gouv.fr

Concept fonctionnel élaboré pour expliquer la raison pour laquelle de nombreuses substances transportées par le sang pénètrent facilement dans d’autres tissus sans pénétrer dans le cerveau. Cette « barrière » fonctionne comme s’il s’agissait d’une membrane continue doublant le système cérébrovasculaire. Ces cellules de l’endothélium capillaire cérébral forment une barrière pratiquement continue.

Problème : la BHE s’ouvre sous l’impact des ondes et peut amener ces substances non désirables dans le cerveau comme des métaux : aluminium, manganèse, fer et l’albumine, substance indispensable pour le sang mais un véritable poison pour le cerveau. La rupture de la BHE est un phénomène transitoire mais inquiétant dans la mesure où ce qui est passé dans un sens ne sort plus.
(V. projet COMOBIO avec le Pr Pierre AUBINEAU et travaux du Pr Leif SALFORD)

  

3)  LES ECOUTEURS CLASSIQUES

Le téléphone portable est une source importante d’ondes électromagnétiques.
Principe de précautionne le portez pas à l’oreille plus de 5 minutes d’affilée.
Attention !  Vos oreillettes classiques ne vous protègent pas des champs électromagnétiques (CEM)

L’Agence Nationale des Fréquences explique :

« Dans le cas d’un kit filaire, le champ électromagnétique émis par l’antenne du téléphone mobile est capté par le fil. Le fil devient alors lui-même une antenne et rayonne à son tour » jusque dans l’oreille de l’utilisateur. Il est aujourd’hui démontré que les oreillettes filaires classiques, composées de cuivre, diffusent une partie des ondes électromagnétiques. Quant à l’oreillette Bluetooth, n’oublions pas qu’elle utilise une fréquence d’environ 2,4 GHz, fréquence extrêmement élevée et proche de celle utilisée par les fours à micro-ondes.

 

4)  LES ECOUTEURS AIRTUBE

Ils réduisent à 99 % la conduction des hautes fréquences émises par votre smartphone. Les hauts parleurs sont placés à plus de 15 cm de votre tête, à l'entrée du tube à air qui transporte le son, comme le fait un stéthoscope de médecin et le conduit sans contact électrique jusqu'à vos oreilles.

Grâce à cette technique, le cerveau n’est pas directement exposé aux hyperfréquences et aux rayonnements électromagnétiques. Il n’y a pas de risques de rupture de la B.H.E. et les niveaux de D.A.S. sont proches de zéro.